Agencement d’un triplex dans une échoppe bordelaise

Client: Privé

Lieu: Bordeaux

Mission: Esquisse ++

Livraison: 1er trimestre 2015

 

La maîtrise d’ouvrage a acquis ce bien suite à la division en 4 lots de l’ensemble de l’échoppe.

Les travaux intégraient l’isolement par rapport aux lots voisins, et le re-agencement de l’appartement.

L’appartement, initialement sur un seul niveau, comporte une grande hauteur sous toiture et une cave saine et exploitable. Il est donc transformé en triplex afin d’exploiter au maximum les mètres carré disponibles et avoir un appartement plus agréable à vivre. On augmente donc la surface plancher de l’appartement de 31.72m² avec 23.5m² de cave, à 78.82m² en triplex.

Le bien est transformé en T3, avec la pièce de vie placée au niveau d’accès, au RDC, composé d’un grand séjour et d’une cuisine ouverte, ainsi que de WC séparé accessible via l’entrée de l’appartement. Une première chambre est aménagée dans les combles, avec un salle d’eau privative. La deuxième chambre est située au sous-sol avec sa propre salle d’eau également.

 

Le moteur principal de ce projet fut la circulation de la lumière dans les pièces principales et la générosité des volumes malgré l’étroitesse du bien.

Ainsi, comme une cabane en suspension sur le séjour, le plancher de la 1ère chambre s’interrompt quelques mètres en avant de la fenêtre sur rue, de manière à libérer un volume en double hauteur sur le séjour pour une impression de grandeur et de luminosité. La chambre est en continuité visuelle sur le salon via une vitre faisant office de garde-corps, et permettant la pénétration de la lumière depuis le niveau inférieur. L’escalier accédant à l’étage est sans contremarche pour un effet aérien contribuant à la circulation du regard.

Des fenêtres de toit ont été ajoutées afin de compléter l’apport de lumière de la fenêtre (Seule fenêtre de l’appartement). Ainsi, la ventilation naturelle de l’étage supérieur est également possible.

Afin d’éclairer la chambre au sous-sol, le plancher du RDC a été percé et traité en plancher en verre afin d’amener de la  lumière zénithale à la chambre. Lors de la réalisation des travaux, le soupirail sur la rue s’est révélé utile, et a permis à la maîtrise d’ouvrage de réaliser un puit de lumière sur la façade.

Le mur mitoyen de l’échoppe en pierre de bordeaux est conservé dans son jus, le reste étant traité en paroi placo-plâtre, peintes en blanc avec quelques couches de couleur pour dynamiser les espaces.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-11-24 à 16.36.58Capture d’écran 2015-11-24 à 16.32.39

 

 

Scène 6_1Capture d’écran 2015-11-24 à 16.32.52IMG_3491

Capture d’écran 2015-11-24 à 16.33.06

 

 

 

IMG_3500

 

 

Capture d’écran 2015-11-24 à 16.33.17IMG_3900

Catégories:

Aucun commentaire

Laisser un commentaire